Mélissa Laveaux :

Folk, Blues, Pop indé

Née à Montréal en 1985 de parents haïtiens, elle grandit à Ottawa (Ontario). Dans la foulée de son premier album, elle s’installe en France, une étape délicate qui nourrit largement les textes de son dernier opus Dying Is A Wild Night. La jeune femme y envisage ces dernières années sous un angle intime, puisant dans des moments difficiles une énergie nouvelle. Emprunté à la poétesse américaine Emily Dickinson, le vers complet est “Dying Is A Wild Night And A New Road”. L’idée est belle et symbolique : rompre les amarres avec son pays était à la fois un déchirement et la promesse d’un nouveau départ.

Mélissa Laveaux n’a rien escamoté de l’identité très forte dessinée par un premier album acclamé Camphor And Copper, elle s’est aujourd’hui réinventée. À la douceur acoustique d’un folk langoureux et chaloupé, la jeune femme préfère à présent l’énergie plus sophistiquée d’une pop percutante et irrésistible. L’écriture est toujours aussi personnelle, la voix toujours aussi sensuelle et juvénile, mais les orchestrations explosent en un feu d’artifice inventif, qui fait la part belle aux rythmiques et à des sonorités plus synthétiques.

Le principe de la rencontre repose sur un mini-concert (45 minutes) et un échange avec le public. Son album est sorti sur le label No Format : il est possible d’organiser une rencontre croisée entre Mélissa Laveaux et un représentant du label.

Pour les disponibilités, merci de nous contacter !

Elle est passée par ici…
Besoins techniques
Discographie
Visuel à télécharger © Sarah Preston
Logo 45 Tour fond blanc / fond noir