Alexis HK

Il est passé par ici…

Médiathèque de St Maurice l’Exil :

« Merci de nous avoir permis de faire jouer Alexis HK dans notre médiathèque, ce fut un chouette moment pour nous et nos lecteurs ! Un sacré talent de chanteur et de bateleur entre chaque morceau qui a été très apprécié ! Il était également vraiment disponible pour les questions qui ont suivi la rencontre. Ce fut un moment sympathique qui nous fait déjà penser au prochain ! »

Médiathèque de Thorigné-Fouillard :

« C’était un fabuleux moment, les spectateurs ont beaucoup apprécié la rencontre-concert. Tout est passé trop vite malheureusement! Belle initiative que cette tournée des médiathèques… Merci ».

Médiathèque de Roanne :

« Le public était ravi et nous aussi. Poétique, drôle et charmant. »

Médiathèque de Thorigné-Fouillard :

« Alexis HK : un moment rare !

Les organisateurs d’Instants d’Histoires avaient programmé son concert depuis près d’un an. Une attente comblée par la prestation magique de l’un des meilleurs auteurs compositeurs de la scène chanson française du moment.

Échapper au poids des tournées en groupe, rencontrer sans artifice le public, proposer un accès gratuit au spectateur, prendre les chemins de traverse… En solo et en acoustique, cette tournée internationale des médiathèques françaises, comme la dénomme Alexis HK, est à rebours des usages en vigueur : le projet recèle une indéniable fraîcheur.

Dans ce petit écrin qu’est l’auditorium de la médiathèque Alfred Jarry, les 80 spectateurs ont pu vérifier que la promesse des organisateurs, celle de vivre un moment rare, n’était en rien usurpée. Concentré mais disert, Alexis HK a livré une dizaine des meilleures chansons de son répertoire, celles qu’il a choisies pour des versions acoustiques, dépouillées mais trouvant dans l’épure une nouvelle vie, passionnante et émouvante. Les mélodies sont belles, les textes finement ciselés, rehaussés par une voix et une diction parfaites. Le set, malgré sa brièveté, impose un univers poétique singulier, souvent grave, empreint de douce mélancolie mais où la fantaisie est présente, y compris dans de désopilantes digressions entre les morceaux, qui instaurent une réelle complicité avec le public. ll en ressort un sentiment de profonde unité et la certitude de voir et d’entendre un homme en complète harmonie avec son art. Le dernier morceau du concert tombera alors comme une évidence : les trompettes de la renommée de Georges Brassens, magistralement interprété.

Alexis HK se prêtera ensuite de bonne grâce et avec humour, ironie sur soi même, aux questions du public, offrira quelques dédicaces, prendra un dernier verre avant de s’en aller sur un ultime salut. On l’imagine sans peine sur un quai de la gare de Rennes, flanqué de sa guitare et de sa valise, salvateur ménestrel de nos temps si modernes, jetant ici et là quelques regards curieux et nonchalants avant de regagner le calme de sa maison au milieu des vignes de la région nantaise. Il lui reste à achever sa tournée internationale (encore une poignée de dates) avant de prendre des vacances bien méritées puis de se consacrer à son prochain projet : un spectacle autour de l’œuvre de Brassens; célébrant ainsi l’obscure et éternelle communion des vivants et des morts. »

Médiathèque de Créhange :

« Alexis est vraiment un homme adorable, on a vraiment passé un bon moment. Ce sont des rencontres comme celles-ci qui nous font adorer notre métier… La rencontre s’est super bien passée, près de 100 personnes, 40min de musique et près d’une heure d’échanges, c’est dire… ».

Médiathèque d’Angoulême :

« Nous avons passé une belle et très agréable soirée avec Alexis HK. Une soixantaine de personnes (adultes et jeunes) qui étaient ravis d’autant que c’était une première pour nous. Nous retenons la formule pour l’avenir. »